Alicia BEECKMANS : « Personne ne devrait souffrir du cancer. »

Cette semaine , le magazine a décidé de consacrer un article à une belle jeune femme souriante et dynamique au parcours de guerrière : Alicia BEECKMANS.

Elle nous offre son histoire et nous donne une bonne leçon de vie.

 

Toukan et Palmyre : Coucou ! peux tu te présenter ?

Alicia BEECKMANS : Je m’appelle BEECKMANS Alicia et j’ai 27 ans aujourd’hui.

T&P : Ah super, bon anniversaire !!!

AB : Merci!

T&P : Raconte-nous ton histoire.

AB : Je ne sais même pas par où commencer….

T&P : Laisse-toi aller, il n’y a aucune pression. Dis-nous tout ce qui te passe par la tête.

AB : Alors, je suis née en Picardie. Je suis picarde de naissance mais marseillaise de coeur.

J’ai obtenu un bac ST2S et voulais devenir aide-soignante ou infirmière mais j’ai dû arrêter pour raisons médicales (surtout aussi parce que le système scolaire n’était pas adapté à ce genre de situation). En effet, je suis tombée malade …

J’étais en couple depuis quelques temps déjà et je souhaitais avoir un enfant mais j’avais des douleurs au niveau du ventre. Je suis donc allée à l’hôpital accompagnée de mon conjoint et de ma maman, et là on m’annonce que j’ai un cancer des ovaires. Je n’entendais plus rien, mon esprit s’était arrêté sur le mot cancer …

Je n’arrivais plus à réfléchir. Une opération était nécessaire.

Après cette annonce, j’ai eu le sentiment d’avoir grandi d’un seul coup. Pourtant marié, je me sentais seule et perdue. C’est là que un an après avoir commencé la chimio , j’ai pris la décision de me suicider …..

L’idée de ne pas pouvoir avoir d’enfants m’anéantissait, je ne me sentais plus du tout femme.

T&P : Tu es toujours là…

AB : Grâce à mes proches. J’ai décidé de reprendre goût à la vie et à la féminité. En essayant au début de mettre des perruques, mais impossible de les accepter.

Je me suis rendue un jour dans un magasin, et j’y ai rencontré une vendeuse d’origine maghrébine qui m’a apporté une solution que j’ai adorée : les foulards turban. Mais je ne savais pas du tout comment les mettre. J’ai passé un long moment avec elle en cabine et j’ai appris très vite. Je ne pouvais plus m’en passer.

Le temps passe, je continue ma vie et on m’annonce que je suis en rémission !

Et là, avec mon conjoint, on décide de se marier car le jour où on m’a annoncé mon cancer il m’a dit  « si tu t’en sors on se marie ».

Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde! (rires) 

IMG_1547

Les préparatifs avancent, je vis, je ris. Mais deux mois avant le plus beau jour de ma vie, mon père décède brutalement …

Plus tard, on apprendra qu’il s’agissait d’un lymphome…

T&P : Toutes nos condoléances …

AB : Je retombe rapidement malade, et même si c’est difficile à dire,  j’ai de nouveau voulu en finir …

Face à ça, avec mon mari qui est un véritable pilier on décide de prendre un nouveau départ. On s’envole pour Marseille, les gens y sont plus ouverts et je sais que là-bas je pourrai partager mon histoire et ma passion pour la beauté sans jugement. 

IMG_1543

T&P : En parlant de ça, tu mets parfois des photos intimes de ton combat. Tu n’as pas peur de choquer les gens ?

AB : J’ai honte de rien ! C’est un combat difficile et c’est la réalité.

Derrière ces photos je veux aussi rassurer les gens et dire que tout passe. Aujourd’hui on a mal, demain ça va mieux : tout finit par passer!

Actuellement ça se passe bien, j’ai même retrouvé mes cheveux !!! Et je me sens heureuse de fêter mon anniversaire aujourd’hui!

IMG_1544

T&P : Comment vois-tu ta vie?

AB : Bonne question. Je vis au jour le jour, je n’ai pas de projets, j’attends…

T&P : Tu nous parles de ta rencontre avec Soprano ?

AB : Olala, il est trop gentil! En fait il a créé une association en l’honneur de son meilleur ami décédé d’un cancer.

T&P : Qu’il repose en paix.

AB : Et il vient souvent à PAOLI CALMETTE l’hôpital où je suis soignée. On a pu discuter ensemble, il est génial. Je tiens à dire qu’il a pris du temps un jour de fête (l’Aïd) pour venir nous voir. C’est généreux de sa part, j’en garde un très beau souvenir.

IMG_1545

T&P : Merci d’avoir partagé avec nous ton histoire!

AB : De rien, ça me fait plaisir.

 

Toukan & Palmyre

3 Replies to “Alicia BEECKMANS : « Personne ne devrait souffrir du cancer. »”

  1. Trop beau ce témoignage, je suis très fière d’Alicia,de son combat qui est difficile ,fière de son mari qui est toujours là, fière de mes enfants puisqu’ils sont mon fils et ma belle fille!
    Merci à vous de lui avoir permis de témoigner….

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s