L’endométriose, une maladie encore inconnue.

Cette maladie gynécologique toucherait une femme sur 10 en âge de procréer. L’endométriose, évoquée comme une cause d’infertilité est peu connue des femmes. Son origine n’est pas claire, et la maladie reste difficile à diagnostiquer.

Aujourd’hui, nous vous expliquons comment cette maladie se manifeste, et quelles conséquences cela peut avoir sur votre corps. Vous en saurez plus sur la manière dont ses symptômes se traduisent au quotidien et sur les traitements envisageables pour les femmes atteintes par cette maladie.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endomètre est le tissu ou la muqueuse qui recouvre l’utérus, il a pour but d’accueillir l’embryon après fécondation de l’ovule. Mais lorsque la fécondation n’a pas lieu, ou que l’embryon n’a pu s’établir dans la cavité utérine, l’endomètre se décompose, ce qui entraîne un saignement périodique : les règles. La muqueuse de l’endomètre se renouvelle chaque mois au rythme du cycle menstruel de la femme.

L’endométriose se manifeste par la migration des cellules de l’endomètre dans le corps, ailleurs que dans l’utérus. Les femmes atteintes de cette pathologie développent des muqueuses dans leur appareil de reproduction au niveau des trompes, du vagin ou des ovaires. Les cellules de l’endomètre sont également capables de se déplacer au niveau des yeux, du cerveau, dans le système digestif, au niveau des reins, des poumons ou encore au niveau des os.

Bien que très éloignées de l’utérus, ces cellules restent soumises au cycle menstruel de la femme. En d’autres termes, lorsque les règles arrivent, toutes les muqueuses d’endomètre éparpillées dans votre corps vont se mettre à saigner. Ce qui entraînera des lésions, des inflammations et la formation de kystes.

Quels sont les symptômes associés ?

Il n’y aucun dépistage possible pour détecter l’endométriose. Il est donc essentiel de prendre connaissance des symptômes qui accompagnent cette maladie, afin d’être prise en charge le plus tôt possible.

Chez les femmes dont l’endométriose a été diagnostiquée, l’un des symptômes les plus communs survient lors des règles. Une douleur atroce est ressentie, que même les antidouleurs ne parviennent à calmer. Les rapports sexuels sont susceptibles d’être un vrai calvaire, notamment s’il y a présence de liaisons au niveau du vagin. Mais attention, des relations sexuelles douloureuses peuvent avoir une toute autre origine.

L’infertilité est un signe d’alerte. Dans certains cas, l’endométriose ne permet pas d’accueillir un embryon au sein de la cavité utérine. Cependant, une grossesse reste envisageable pour les femmes porteuses de cette maladie.

Voici une liste non exhaustive des symptômes les plus fréquents :

  • Règles douloureuses
  • Saignement abondant
  • Rapports sexuels douloureux
  • Mal de dos et de ventre
  • Nausées
  • Infertilité
  • Urination douloureuse

Quels traitements pour soigner cette maladie ?

Des traitements hormonaux sont préconisés pour l’arrêt total des règles, et ainsi éviter que les cellules de l’endomètre se situant à différents endroits de votre corps ne saignent.

En effet, l’endomètre qui tapisse l’utérus est sensible à la présence d’hormones féminines. Ces dernières sont sécrétées par les ovaires lors du cycle menstruel. Mais lorsque que l’utérus n’a pas d’œuf à accueillir, les ovaires cessent de sécréter ces hormones. C’est alors qu’interviennent les saignements des règles, et en cas d’endométriose, le saignement des tissus de l’endomètre disséminés dans le corps.

Pour pallier à ce phénomène naturel, certains médecins prescrivent à leurs patientes des pilules ou la pose d’un stérilet. Dans ces conditions, des hormones seront diffusées dans le sang, reprenant le relais des ovaires et les saignements n’auront plus lieu.

Une autre solution pour stopper les règles est de simuler une ménopause par la prise de médicaments. Dans ce cas, les ovaires ne sécréteront plus ou très peu d’hormones, votre cycle menstruel ne sera plus stimulé, et les règles n’apparaîtront plus.

La chirurgie est une autre voie qui s’offre aux femmes touchées par l’endométriose. Mais seulement lorsque la maladie devient insoutenable pour la patiente, ou que celle-ci souhaite avoir un enfant.

Vous voilà avertis à propos de cette maladie. Si vous ou une femme de votre entourage présente des symptômes de l’endométriose, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

À noter que cette maladie n’est prise en charge par la sécurité sociale uniquement sous certaines conditions. Rapprochez-vous de votre médecin traitant pour en savoir plus à ce sujet.

Pour celles qui sont partisanes du traitement naturelle,  un second article arrive très prochainement. Cependant attention, chaque situation est différente et parfois le traitement naturel doit être accompagné d’un réel suivi médical.

 

Hadja

Toukan & Palmyre

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s